Le mot « génératif » vient de la racine genera, qui signifie « créer ». L’IA générative peut être utilisée sous diverses formes, L’intelligence artificielle elle-même existe depuis des décennies. L’IA générative, cependant, est un concept relativement nouveau et le premier à avoir été présenté au public ces dernières années. Le générateur d’images DeepDream de Google est un exemple de cette technologie : il prend n’importe quelle image et la transforme en un chaos psychédélique. Cependant, il existe de nombreuses autres formes d’IA générative qui sont utilisées aujourd’hui dans les applications d’apprentissage automatique et d’apprentissage profond.

La synthèse d’images et de vidéos

L’IA générative est utilisée pour produire des images et des vidéos réalistes. Par exemple, un modèle génératif peut être entraîné sur des images existantes de visages humains pour générer des visages synthétiques qui semblent réels mais n’existent pas réellement.

Détection d’anomalies

L’IA générative peut également être utilisée pour identifier des événements qui se produisent rarement ou jamais auparavant. Par exemple, elle pourrait être utilisée pour détecter les fraudes en identifiant des modèles inhabituels dans les transactions financières.

Génération de texte

L’IA générative est appliquée aux données linguistiques pour générer un nouveau texte. Par exemple, un modèle génératif peut être entraîné à prédire le prochain mot d’une phrase en fonction des mots précédents. Le résultat peut inclure des phrases courantes (telles que « bonjour » ou « comment allez-vous ») et des mots rares (« physique quantique »).

Regroupement de données

L’IA générative peut apprendre des modèles dans de grandes quantités de données et les regrouper en différentes classes ou clusters sur la base de ces modèles – par exemple, regrouper les voitures par couleur, marque et modèle.

Catégories : Hi-tech